Précision sur la distinction entre période d’astreinte et temps de travail effectif

Par arrêt du 13 octobre 2021 (Cass. Soc., 13 oct.2021, n°20-16.048), la Cour de cassation a jugé que, constitue une période d’astreinte et non du temps de travail effectif, la sujétion imposée au salarié de se tenir dans un studio privatif mis à sa disposition au sein d’un établissement afin d’être en mesure de répondre au téléphone et d’intervenir pour assurer la continuité du fonctionnement de l’établissement, ne l’empêchant ainsi pas de vaquer librement à ses obligations personnelles.

 

Partager cet article

Les dernières actus

Vers une nouvelle définition de l’astreinte ?

Par arrêt du 26 octobre 2022 (Cass. Soc. 26, oct. 2022, n°21-14178), la Cour de cassation relance le débat sur la distinction entre astreinte et temps de travail effectif. Selon l’article L. 3121-5 du même code, une période d'astreinte s'entend comme une période...